tfga 22

TFGA #22 : péchés capitaux et jeux vidéo


Avarice, envie, colère, luxure, paresse, gourmandise et orgueuil. Âmes pudibondes s’abstenir, vous l’aurez compris, aujourd’hui, on s’intéresse aux vices de nos héros, pour la 22ème édition du TFGA. A l’affiche de ce classement, 5 personnages qui me semblent incarner au mieux l’un des 7 péchés capitaux.

 La colère : Kainé (NieR)

Difficile d’entrer dans les détails sans dévoiler certains éléments clefs de l’intrigue, mais NieR me semble être une belle allégorie de la colère, dans ce qu’elle peut avoir de tragique et destructeur. Papa Nier, Shadowlord, et même Emil … hormis Yonah, j’ai du mal à identifier un seul personnage parmi les nombreux que l’on rencontre qui ne soit pas aveuglé par la haine et la violence à un moment ou un autre de l’aventure. L’incarnation de la colère pure est certainement Kainé, l’un des personnages les plus complexes et bouleversants qu’il m’ait été donné de voir dans un jeu vidéo. Kainé ne fait pas dans la dentelle : elle passe son temps à jurer, à insulter les autres personnages, et sa violence et sa haine pour ombres et humains semble sans limite.
Juste pour le plaisir, la séquence d’insultes la plus détonante du jeu, où Weiss en prend sacrément pour son grade. Cette scène fait office d’intro au jeu (je laisse uniquement l’audio, car l’intro est remplie de vilains spoilers) :
kaine_by_khaliqa-d7irdu7

La Luxure : Bayonetta, ma sorcière bien aimée

Je copie Alexandre, mais comment ne pas penser à la sorcière Bayonetta pour représenter la luxure ? Femme fatale et ultra sexy dans n’importe quelles circonstances, tout est prétexte pour mettre ses atouts en avant à tel point que s’en est absurdement drôle. Malgré son côté hyper-sexuelle très prononcé (et parfois, disons le, un peu limite), et même si je suis une femme, ou peut-être justement car je suis une femme, j’ai toujours trouvé jubilatoire de jouer dans la peau de cette sorcière certes sexy mais très burlesque, qui respire la puissance, la confiance en elle et met des gros gnons à tous ceux qui l’empêche d’être ce qu’elle a décidé d’être. Bayonetta 2  était d’ailleurs mon jeu coup de coeur de l‘année 2014 !

tumblr_nautbtARz81s1pzmeo1_500

L’envie : Ciri, l’objet de toutes les convoitises (The Witcher)

Contrairement aux autres personnages évoqués dans ce classement, Ciri n’est pas celle qui est coupable de l’envie : bien au contraire, elle en est la victime, l‘objet de toutes les convoitises. Que ce soit dans les livres ou dans The Witcher 3, Ciri est constamment traquée par les autres personnages. Elle est l’enfant de sang ancien, dotée de pouvoirs puissants et destructeurs. Elle est de plus l’héritière de Cintra, et la fille de l’Empereur du Nilfgaard, l’empire qui n’a cessé d’étendre ses conquêtes. L’empereur Emhyr var Emreis, la traque sauvage, la loge, les elfes, les hommes … que ce soit pour lui extirper son pouvoir, l’épouser, la neutraliser ou la troquer contre des lingots, tout le monde convoite Ciri. Triste destin ! Heureusement, Ciri est une battante et elle peut compter sur ses parents spirituels et quelques précieux alliés.

dual_monitor_wallpapers_geralt&ciri_pack_left_EN.png.a0991c562ae62ec6f599a41dc033121e

La gourmandise : la pizza de Devil May Cry 3

Je ne sais pas si Dante est particulièrement gourmand, mais j’ai de suite pensé à la scène d’intro de Devil May Cry 3, où il ne démord pas de protéger sa part de pizza tout en réglant leur compte avec sa classe légendaire aux démons qui l’ont dérangé dans sa dégustation. Cette scène donne le ton du jeu, rock’n’roll et second degré au possible. Dante et la pizza, c’est du sérieux, on ne plaisante pas avec ça.

La paresse : Link, The Legend of Zelda

Et oui, que ce soit dans Ocarina of time, A Link to the past ou bien Skyward Sword, l’une des aventures les plus épiques de notre époque a pour héros un grand paresseux  … notre cher Link a bien du mal à se lever le matin, même si le sort du monde en dépend. Heureusement que Navi (et bien d’autres) est là pour le secouer un peu. Le pauvre n’arrivera certainement jamais à finir ses grasses matinées !

link dodo

Et voilà. Comme d’habitude, n’hésitez pas à jeter un oeil au site d’Alexandre pour plus d’informations sur le TFGA et découvrir le classement des autres participants !

Oiseau de nuit créatif et dans la lune, accro à la théine. Grande adoratrice de la licence The Legend of Zelda et de RPG (The Witcher, NieR, Fire Emblem), j’aime également me perdre dans un bon livre.

Laisser un commentaire

2 commentaires sur “TFGA #22 : péchés capitaux et jeux vidéo