tfga24
Je déteste les fins. Je suis de ces personnes qui sont capables d’arrêter de lire un livre, de regarder une série ou de jouer à un jeu un ou deux chapitres avant la fin, tout simplement car je déteste laisser derrière moi des aventures qui m’ont marquée. Et pourtant, que serait un bon jeu sans une belle conclusion ? Pour cet ultime TFGA, revenons ensemble sur les fins les plus marquantes du jeu vidéo.

TFGA #24 : La fin.


Outlander
Outlander est une série de Ronald D. Moore (Battlestar Galactica, Star Trek) adaptée des romans Le Chardon et le Tartan de la romancière américaine Diana Gabaldon, mêlant histoire, fantasy et romance. 1945, Claire (Caitriona Balfe), une infirmière de guerre anglaise, alors en pleine lune de miel avec Frank (Tobias Menzies), son mari historien, se retrouve projetée dans l’Ecosse du XVIIIème siècle.

Outlander : voyage temporel au coeur des Highlands



tfga 22
Avarice, envie, colère, luxure, paresse, gourmandise et orgueuil. Âmes pudibondes s’abstenir, vous l’aurez compris, aujourd’hui, on s’intéresse aux vices de nos héros, pour la 22ème édition du TFGA. A l’affiche de ce classement, 5 personnages qui me semblent incarner au mieux l’un des 7 péchés capitaux.

TFGA #22 : péchés capitaux et jeux vidéo


Kabaneri-of-the-Iron-Fortress
Après s’être intéressés aux titans avec L’Attaque des titans, Tetsurô Araki et les studios Wit remettent le couvert avec Kabaneri of the Iron Fortress (Koutetsujou no Kabaneri en VO), sur un scénario de Ichiro Okôchi (Code Geass: Lelouch of the Rebellion, Guilty Crown). Cette fois-ci, ce sont les zombies qui menacent l’humanité, alors forcée de se retrancher derrière d’immenses murailles de fer.   

Kabaneri of the Iron Fortress : zombies, steampunk et samouraïs



TFGA21
L’habit ne fait pas le moine, il ne faut pas juger un livre à sa couverture … et les jeux vidéo, alors ? Aujourd’hui, pour cette 21ème édition du TFGA, on s’intéresse aux jaquettes de jeux. Marquantes, étonnantes ou déroutantes, elles sont le premier contact visuel avec le jeu. Impossible (ou presque) de passer à côté !

TFGA #21 : Jaquette, ma belle jaquette …


TFGA20
Tous joueurs que nous sommes, nous avons tous été déjà confrontés à ce cas de figure : adorer un jeu traîné dans la boue par la critique, ou au contraire être resté totalement insensible devant un jeu acclamé par tous. Pour cette 20ème édition du TFGA, on s’intéresse à ces anecdotes où nous avons été (ou non) à contre courant !

TFGA #20 : Etre ou ne pas être … à contre courant